v


   
    F    H


image des nombres

APPORT DE LA GÉOMÉTRIE SACRÉE À LA PSYCHOLOGIE

La théorie des formes-idées et les archétypes de personnalités

Bauhaus

Théorie des idées et Théorie des formes

La pensée dégage l'idée de la forme, en mettant en lumière le lien qui unit l'esprit à la matière, l'invisible au visible. Le symbole suggère l’idée.

A la différence d’autres symboles comme les symboles chimiques ou les notes de musique, le symbolisme géométrique est le seul qui corresponde à la nature elle-même, à la structure même de l'univers. Véritable langage universel, le symbolisme ésotérique est comme un reflet absolu de la nature et de ses lois, et non une invention.


L'alphabet graphique

Figures mères et pavages du plan

Chaque nombre a un sens, et le langage des nombres ne devient clair et lisible qu'à la lumière des formes. Mais de même qu’il nous a fallu apprendre les lettres de l’alphabet pour pouvoir lire ces lignes, de même il nous faut posséder l’alphabet des formes archétypes pour pouvoir interpréter convenablement le symbole.

De même que toute la matière résulte de combinaisons géométriques qui existent entre les atomes, tous les symboles de la géonumérologie proviennent de la combinaison de quelques formes archétypes , aussi nommées figures mères .

Les trois modèles géométriques archétypes (cercle, triangle et carré) sont pour le géonumerologue comme les trois couleurs primaires pour le peintre ou les quatre lettres de l'ADN pour le généticien. L'assemblage de ces trois modèles fait naître toutes les autres formes géométriques.

formes archétypes

« Chaque nombre répond, en effet, à une idée et à un hiéroglyphe caractéristiques, si bien que les lois des combinaisons des nombres vérifient la combinaison des symboles et des idées. (…) Cette loi est une des meilleures clefs pour ouvrir les mystères antiques. »

Papus ~ Traité Élémentaire de Science Occulte

L'UNITE POINT le point L'unité non manifestée, sans dimension.
le trait d'esprit le trait ou rayon Relation entre deux •
le cercle de l'âme le cercle « Le Corps Subtil »
le triangle de l'intellect le triangle « Le Corps Intellectuel »
la carré de la matière le carré « Le Corps Vital »
l'hexagone émotionel L'hexagone « Le Corps Émotionnel »

"Il ne s'agit pas de représentations héritées, mais d'une disposition innée à former des représentations analogues, c'est-à-dire des structures universelles identiques de la psyché que j'ai plus tard appelées : inconscient collectif. J'ai appelé archétypes ces structures. Elles correspondent au concept biologique de pattern of behaviour "

Carl Gustav Jung, L'inconscient collectif

archeometre et alphabet sacré

L'alphabet traditionnel des patriarches

Formes proto-types

Dans L’Archéomètre, Saint-Yves d’Alveydre nous apprend que les Brahmes nomment cet alphabet Vattan; et qu'il semble remonter à la première race humaine, par ses cinq formes mères rigoureusement géométriques (nous avons ajouté l'hexagone qui forme avec le carré et le triangle les 3 pavages du plan). alphabet-wattan archeometre et alphabet sacré

Les Brahmes font de cet alphabet un grand mystère, et celui-ci est certainement le prototype aryen de tous ceux de ce genre, dits sémitiques, et qui seraient mieux nommés schématiques. Il y a ceci d'exceptionnel, qu'il est morphologique, prototype des lettres védiques et sanscrites, et qu'il rattache très certainement l'Université brahmanique, si antique, aux Universités primordiales des premiers Patriarches. Il dérive du point, de la ligne, de la circonférence, du triangle équilatéral et du carré; et bien que les Brahmes le nomment « Vattan », il se signe de lui-même : « Adam, Eve et Adama », par ces cinq formes, mères de la morphologie

Tout ce qui existe dans la nature corporelle, toutes les formes, les moindres traits, ne sont et ne peuvent être que des réunions, des combinaisons, ou des divisions des signes primitifs qui sont les nombres. Rien ne peut paraître parmi les choses sensibles qui ne soient écrit par eux, qui ne descendent d'eux et qui ne leur appartienne, comme toutes les figures possibles de la Géométrie seront toujours composées de points, de lignes, de cercles ou de triangles. L'homme lui-même, dans ses œuvres matérielles, qui ne sont que des œuvres secondes par rapports aux œuvres de la Nature, est lié, comme tous les autres êtres à ces signes primitifs ; il ne peut rien élever, rien tracer, rien construire ; il ne peut imaginer aucune forme, exécuter un seul mouvement volontaire ou involontaire, qui ne tiennent à ces modèles exclusifs, dont tout ce qui se meut, tout ce qui vit dans la Nature, n'est que le fruit de la représentation. S'il en pouvait être autrement, l'homme serait créateur d'une autre Nature et d'un autre ordre de choses, qui n'appartiendraient point au Principe producteur et modèle de tout ce qui existe sensiblement pour nous.

Tableau Naturel des Rapports qui existent entre dieu homme et l’univers LC. de Saint-Martin

L'homme est destiné à être le signe et l'expression parlante des facultés universelles du Principe suprême, dont il est émané ; comme tous les êtres particuliers sont, chacun dans leur classe, le signe visible du principe particulier qui leur a communiqué la vie.

Tableau Naturel des Rapports qui existent entre dieu homme et l’univers LC. de Saint-Martin

Les trois grilles, réseaux, treillis ou champs morphogénétiques

Duplication ~ Rotation ~ Homothétie

Dans Le Nombre d’or Matila Ghyka fait référence à « l’immense travail » de l’architecte autrichien Franz Rziha qui « parait avoir trouvé la clef mathématique et logique ». Ses études faites sur la Bauhûtte, fédération des tailleurs de pierre sous l’empire germanique au XVeme et au XVIeme siècle, montrent que tous les signes laissés par les ouvriers et maîtres sur les monuments dérivent de quatre matrices types ou réseaux, de complexité croissante, que Rziha appelle Quadrature, Triangulation, Quadrilobe et Trilobe.

"C’est à partir des trois bases fondamentales : le cercle (la forme ronde), le triangle (la triangulation) et le carré (quadrature) que naissent les édifices gothiques les plus élaborés, car sans l’aide de la ligne droite, de l’angle, du cercle, de l’arc de cercle, du triangle, du carré et du polygone, il est impossible de construire concrètement."

Franz Rziha ~ étude sur les marques de tailleurs de pierre.

En appliquant les trois mouvements de base de la géométrie (duplication, rotation et homothétie) aux trois figures mères, on obtient les trois grilles de construction de l'ensemble des nombres.

champ morphique triangulaire

la triangulation

L'esprit

La sphère intellectuelle

Symbole pythagoricien de la Sagesse, le triangle est aussi le symbole chrétien de la divinité et en particulier de la Tri-unité (Le Père, le Fils et le Saint-Esprit).

Le triangle évoque également la loi ternaire universelle : temps (passé, présent et future), espace en trois dimensions, les 3 règnes (minéral, végétal et animal), etc. Il est associé aux qualités de l'esprit (thèse, antithèse et synthèse).

Symbole du « corps mental »

champ morphique hexagonal

la rosace sacrée

L'âme

La sphère Émotionnelle

Symbole du Tout, de l'éternité, le cercle représente également le néant tant qu’il n'est pas animé par un point central. Symbole du « corps astral » , il évoque aussi bien l'âme, que le « corps émotionnel » ou le « corps Subtil » . Tout est une question de proportion.

Dans la poésie de la Renaissance en général, le cercle était un symbole de la perfection et est un symbole de l’âme humaine.

champ morphique carré

la quadrature

Le corps

La sphère Vitale

Le carré est un symbole du monde manifesté. Il évoque les 4 éléments (Feu, Air, Eau et Terre), les 4 états de la matière (ignée, gazeuse, liquide et solide) ou les 4 points cardinaux (Nord, Sud, Est et Ouest).

Il est donc une image de l'espace et de la matière, de concrétisation et de stabilité.

Symbole du « corps physique »

C'est à partir de ces trois grilles que nous avons dessiné l'ensemble des symboles de la géonumérologie. Lorsqu'un symbole peut être tracé sur la rosace et la triangulation, leur addition représente la trilobe (double) et génère des symboles où se mêlent intellect et émotionnel et lorsqu'il peut être tracé sur la rosace et la quadrature, leur addition forme le quadrilobe qui génère des symboles teintés d'émotionnel et de matérialité.


Analogie et symétrie

Isomorphisme ~ Homothétie ~ Fractales

Matyla C. Ghyka, dans l’avant-propos de son ouvrage sur Le Nombre d’Or, précise que les termes de symétrie et d’analogie sont intimement liés par la notion de proportion telle que l’entendaient les anciens.

« L’analogia de Platon et des arithmologues pythagoriciens n’est autre que la proportion et plus spécifiquement la proportion géométrique - qui signifiait la commensurabilité entre le tout et ses parties, correspondance déterminée par une commune mesure entre les différentes parties de l’ensemble et entre ces parties et le Tout (c’est la définition de Vitruve) et le mot symétrie garda ce sens, tout à fait différent de sa signification actuelle, jusqu’à la fin du XVII siècle. »

Le Nombre d’Or ~ Matila Ghyka

« Procédés graphiques aboutissent à des tracés dans lesquels le thème de l’ensemble se réfléchit, se reproduit, suivant un certain rythme plus ou moins voilé, dans chacune des parties. Loi de l’analogie, de la répétition de la forme fondamentale, de l’identité dans la variété, du Même et du Semblable. »

Le Nombre d’Or ~ Matila Ghyka

Le Verbe-Lumière

Le mètre-étalon

Il y a un principe qui unit les parties, mais dont les parties ont oubliées l’universalité en revêtant chacune une forme différente. Chez les Grecs, cette relation s’appelle le Logos, ou logique, ou Raison. On l’appelle aussi le « Verbe ». car c’est la pensée, la parole et l’action à la fois. C’est l’onde associée à la particule.

Au commencement était le verbe et le verbe était avec Dieu et le verbe était Dieu. Tout ce qui a été fait à été fait par Lui.

Evangile de Saint-Jean
le mètre-étalon

Il fait chaque partie différente d’une autre et distribue les destinées comme les rôles dans une pièce de théâtre. Véritable trait d’union entre l’unité et la multiplicité il permet de conserver un Ordre unique.

Nous sommes composés de la même étoffe. Nous SOMMES la «même étoffe » ! Cela veut dire que notre essence est la même.

Conversations avec Dieu

Les 29 symboles de la GéoNumérologie procèdent tous du verbe-rayon, considéré comme « maître-étalon » dans l'élaboration des formes.

Sa duplication répétée assurera la proportion et la symétrie dans la construction géométrique des symboles de la Géonumérologie.

« L’acte pur étant lui-même insaisissable, seule sa réflexion le rend perceptible, comparable et compréhensible ; en d'autres termes, c'est grâce à la réflexion que vous prenons conscience. »

Méditations sur les 22 Arcanes Majeurs du Tarot.
le Verbe Lumièree


Re-composition géométrique

L'exemple du nombre 4

1

2

0

3

4

L'UNITE POINT
Ligne
cercle
triangle
carre

Nous avons vu précédemment que le nombre 4 disposait de trois décompositions géométriques uniques préalables à sa réduction.

En appliquant les correspondances existantes entre chiffres et formes archétypes (un point pour 1, une ligne pour 2, une triangle pour 3, un carré pour 4), il devient possible de re-composer géométriquement le nombre à partir de très peu d'éléments.

nb 4

incarnation quantique du nombre

Construction géométrique

L'incarnation quantique du nombre

Les unités présentes dans le nombre sont comme des particules d'informations (quanta) qui s'activent aux contact de la grille qui agit comme un champ attracteur. Une fois positionnées sur la grilles les unités-points entrent en relation les unes avec les autres. Les unités ainsi inter-connectées laissent place à une onde de forme générée par résonance vibratoire. La grille fait fonction de moule pour les formes à l'instar des champs morphogénétiques qui structurent l'univers et maintiennent la cohérence de l'ensemble.

Le contour de la figure est assimilé au « Corps du symbole ». « L'âme du symbole » est représentée par les différents courants qui circulent entre le centre et la périphérie. Enfin « l'Esprit du symbole » est caractérisé par la présence (ou pas), la nature et le nombre des rayons ou formes internes.


Champ de résonance morphique et égrégores

Qui se rassemble s'assemble

Pour Rupert Sheldrake, chercheur en biologie diplômé de l’Université de Cambridge, chaque organe, individu, famille, espèce serait entouré d’un champ morphogénétique porteur de mémoires et avec lequel il échangerait des informations. « Les champs morphogénétiques sont des champs invisibles qui ordonnent les formes. On pourrait dire que le champ “résonne” une forme et que la matière dans ce champ s’organise selon cette résonance morphique », explique-t-il.

Ces champs énergétiques et informationnels pourraient expliquer l'existence de mémoires psychiques collectives, tels l’inconscient collectif de C.G. Jung ou la noosphère de Pierre Theilhard de Chardin. En effet, « les pensées donnent naissance à des schémas spécifiques d’activité électrique et magnétique dans le système nerveux », indique James Oschman, chercheur et docteur en biologie. Les schémas de nos pensées pourraient s’inscrire dans les champs, y laisser des mémoires ou consolider des trames archétypales existantes.

N'oublions pas que les premières découvertes en matière de physique quantique ont vu le jour parallèlement à la théorie de l'inconscient collectif. Les échanges entre Pauli et Jung en témoignent.

Si l'on tente un rapprochement entre physique et psychisme, on pourrait dire que l'archétype agit en tant qu'attracteur de toute autre "forme pensée" qui s'en rapproche.

« A l'intérieur des limites de l'expérience psychique l’inconscient collectif prend la place du royaume platonique des idées éternelles. À la place de ces modèles qui donnent forme à des choses créées, l'inconscient collectif, à travers ses archétypes, constitue la condition apriori pour l’assignation de sens ».

C.G. Jung, « L'inconscient collectif. »
incarnation du nombre 4

« Ces vibrations, les bonnes et les mauvaises, restèrent dans l'espace, prêtes à augmenter ou diminuer leur intensité selon les pensées des hommes, selon leurs œuvres postérieures. Ces forces invisibles sont étroitement liées à l'évolution de chaque esprit. Leurs vibrations restent latentes sur tous les êtres et accourent à eux selon leurs actes et leurs pensées. »

Le Troisième Testament
incarnation quantique du nombre